La nouvelle loi sur la formation professionnelle

La loi n° 2014-288 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie a été publiée le 6 mars 2014 au Journal Officiel de la République Française.

 

Les nouveautés pour les particuliers

Création d’un « Compte Personnel de Formation » (CPF) dès le 1er janvier 2015
Le CPF sera ouvert à toute personne d’au moins 16 ans dès son entrée sur le marché du travail, y compris durant un contrat d’alternance. Il sera automatiquement « fermé » le jour du départ en retraite. Le CPF remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation)

Le CPF sera crédité de 24h par an jusqu’à 120h, puis de 12h par an jusqu’à 150h. Il pourra être abondé par l’employeur sous certaines conditions. Les heures acquises au titre du DIF seront automatiquement transférées sur le CPF.

Les actions éligibles sont les formations qualifiantes figurant sur des listes établies par les instances paritaires ainsi que les formations concernant le socle de connaissance et de compétence, et l’accompagnement VAE

Le CPF est transférable et portable tout au long de la vie professionnelle. Il sera consultable par le particulier via un service dématérialisé gratuit.

 

Création d’un Conseil en Evolution Professionnel (CEP) dès le 1er janvier 2015

Gratuit et indépendant de l’employeur, le CEP aura pour objectif de favoriser l’évolution et la sécurisation du parcours professionnel des particuliers.

Il pourra être assuré par 5 opérateurs : Pôle Emploi, l’APEC, Cap Emploi, les Missions Locales et l’OPACIF.

Il facilite l’accès à la formation, en identifiant les qualifications et les formations répondant aux besoins exprimés par la personne et les financements disponibles, et il facilite le recours, le cas échéant, au compte personnel de formation.

Elargissement de l’entretien professionnel dès le 1er janvier 2015

L’entretien devient obligatoire pour toutes les entreprises tous les deux ans et remplace tous les autres types d’entretien. Il ne porte pas sur l’évaluation du salarié mais a pour objectif d’analyser les perspectives d’évolution professionnelle, la qualification et l’emploi.

Tous les 6 ans, cet entretien doit comporter un « état des lieux récapitulatif du parcours professionnel » et vérifier si le salarié :

  • a bien bénéficié d’un entretien tous les 2 ans,
  • qu’il a pu suivre au moins une action de formation,
  • qu’il a pu acquérir un élément de certification (par la formation ou la VAE)
  • qu’il a pu bénéficier d’une progression professionnelle ou salariale

 

La VAE dans la nouvelle Loi

  • Comme auparavant, les périodes d’activité salariées, non salariées ou bénévoles pour une durée de 3 ans minimum sont prises en compte
  • NOUVEAUTE : les candidats n’ayant pas atteint le niveau V (équivalent BEP – CAP) pourront dorénavant faire prendre en compte les périodes de stage durant leur formation initiale ou continue
  • NOUVEAUTE : l’accompagnement et la préparation au jury seront renforcés – un décret doit préciser ces modalités
  • NOUVEAUTE : l’accompagnement sera éligible au CPF

 

Pour en savoir plus, le texte de la loi 2014-288

Candidats à la VAE : Qui êtes-vous?

Êtes- vous curieux de savoir qui sont les candidats à la VAE :

  •  Quels diplômes choisissent-ils de passer en majorité ?
  • Combien réussissent leur démarche ?
  • Sont-ils en majorité des femmes ? quel âge ont-ils ?

Deux études apportent des réponses à ces questions :

  •  Celle de la DARES publiée en décembre 2012 – lien vers l’étude (Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques) sur la VAE dans les Ministère certificateurs ;
  •  L’étude de la DEPP – lien vers l’étude (Direction de l’Evaluation, de la Prospective, et de la Performance) publiée en mai 2014 traite plus particulièrement de la VAE dans les établissements supérieurs en 2012

6 nouveaux MOOCs sur la plateforme FUN !

C’est le moment de découvrir les nouveaux MOOCs qui seront accessibles sur la plate-forme France Université Numérique.

  • Monter un MOOC de A à Z, de l’ENS Cachan, pour appréhender en cinq semaines les principaux aspects de la conception d’un MOOC, de la propriété intellectuelle à l’ingénierie pédagogique en passant par la gestion de projet.
  • Roches et minéraux courants : genèse, identification et utilisations, de l’Institut Mines-Telecom, qui ravira les naturalistes de tous âges, scientifiques ou non, curieux de la nature, en leur donnant des clés méthodologiques pour identifier les roches et les minéraux les plus courants.
  • Soyez acteurs du web ! de l’Institut Mines Telecom, accessible au grand public et à toute personne désireuse d’en savoir plus sur le web, y publier ses propres contenus et même développer. L’accent est mis sur les usages et contenus ainsi que sur les technologies.
  • Enseigner et former avec le numérique, de l’ENS Cachan et l’ENS Lyon, dont l’objectif est de faire le point sur l’enseignement et l’apprentissage avec les technologies informatiques. Ce MOOC peut aider à mettre en place des projets de formation utilisant ces technologies.
  • Le meilleur du web, et Création, publication et partage sur Internet, du C2I. Ces MOOCs viennent compléter la collection “Compétences numériques et C2i” sur FUN. À travers les thèmes abordés : organiser sa recherche et sa veille face à l’abondance d’informations en ligne, et produire, traiter, exploiter, diffuser des documents et des ressources numériques, ces MOOCs offrent aux apprenants la possibilité d’améliorer leurs usages du numérique et d’intégrer les nouvelles pratiques du web, à des fins personnelles, professionnelles ou pour mener leurs études.

Vous pouvez encore vous inscrire pour profiter pleinement de cette offre de formation en vous rendant sur la plateforme FUN.